Le président nigérian détient la clé de l’éradication mondiale de la polio

Nigeria Le président Olusegun Obasanjo devrait intervenir pour persuader les Etats musulmans Les dirigeants des pays du Nigeria ont boycotté le premier tour d’une campagne visant à vacciner 63 millions d’enfants en Afrique de l’Ouest, affirmant que la cause du vaccin oral Le boycott constitue un revers majeur pour la campagne de l’OMS visant à éradiquer la poliomyélite à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année. Jusqu’à présent, la campagne de 15 ans a réduit le nombre de pays d’Afrique de l’Ouest où la maladie est encore endémique au Nigeria et au Niger. L’année dernière, après que plusieurs États nigérians eurent suspendu la vaccination contre la poliomyélite, plus de 20 enfants ont été infectés par la poliomyélite, le virus ayant traversé la frontière vers sept autres pays d’Afrique de l’Ouest, qui avaient été contaminés par la poliomyélite. été exempte de poliomyélite depuis des années: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Ghana, Togo et République centrafricaine.David Heymann, épidémiologiste en charge de la campagne mondiale d’éradication de l’OMS, a déclaré que la première série de vaccinations neuf pays d’Afrique de l’Ouest ont été achevés avec succès, à l’exception des États nigérians Kano et Zamfira et dans un troisième état nigérian du Niger, qui ont commencé mais n’ont pas achevé les vaccinations.Les fonctionnaires de l’OMS ont déclaré que le premier cycle de vaccinations dans la plus grande partie de l’Afrique de l’Ouest à 80%, le niveau nécessaire pour stopper la transmission. Seulement au Nigeria est-il tombé en dessous de 80%.Dans le sud du Nigeria, la couverture est de 80%, mais dans les régions centrales où la population est un mélange de chrétiens et de musulmans, elle est de 75%, ont indiqué les responsables de l’OMS. M. Heymann a déclaré qu’il espérait que le président nigérian persuaderait ces Etats de se joindre à la campagne de vaccination plus tard ce mois-ci, après que le gouvernement fédéral nigérian aura reçu les résultats des tests effectués sur le vaccin. Les scientifiques fédéraux et nigérians ont donné des assurances que le vaccin est sûr et que toutes les hormones trouvées aux niveaux allégués seraient inoffensives, ce qui équivaut à moins que celle trouvée dans le lait maternel ou même l’eau potable dans certains pays développés. “ La solution doit être une solution nigériane, ” a déclaré le Dr Heymann, ajoutant que seul le président nigérian et son gouvernement fédéral pourraient sortir de l’impasse sur le vaccin antipoliomyélitique. Il a ajouté qu’entre-temps, une deuxième série de vaccinations massives avait été menée à bien en Asie et que le Pakistan endémique, avait mené son troisième cycle de vaccination contre la polio.