Soumission à plusieurs journaux pour réduire les délais de publication

Editor — proposé par Torgerson et al. serait réalisable si la mentalité collective était remaniée et changeait radicalement1. Cela nécessiterait (entre autres choses) des soumissions électroniques en ligne dans tous les domaines; adhésion d’auteurs à une association centrale d’auteurs (base de données électronique et abonnement annuel); une association internationale de revues médicales ayant pour rôle central d’assurer une bonne communication entre les revues; et une association générale de pairs examinateurs (de préférence connectés à Internet). La cotisation peut représenter un sérieux problème pour les auteurs qui ne peuvent pas se le permettre; mais ce problème n’est pas entièrement insurmontable car le pool collectif de membres (y compris les subventions supplémentaires des états et des compagnies pharmaceutiques?) pourrait être capable d’absorber les coûts (similaires aux compagnies d’assurance, etc.). En outre, de nombreux examinateurs n’abandonneraient pas nécessairement leur travail bénévole et continueraient à travailler pour le principe lui-même. Beaucoup d’autres critiques sont eux-mêmes auteurs, et donc leurs honoraires reviendraient comme frais d’adhésion. Beaucoup de détails pratiques doivent être réglés, mais si ce nouveau concept de soumissions simultanées multiples a décollé, le résultat final serait satisfaisant et pas seulement pour toutes les parties impliquées mais aussi pour les patients, qui bénéficieraient beaucoup plus tôt des résultats des avancées médicales. Et, peut-être, l’accès à l’information serait vraiment universel.