Tissus cardiaques issus de cellules souches embryonnaires humaines

Selon un récent rapport publié dans Circulation Research (2007 Jan 11, doi: 10.1161 / 01.RES.0000257776.05673.ff), le tissu cardiaque humain contenant des vaisseaux sanguins et des battements spontanés a été généré à partir de cellules souches embryonnaires humaines.

Une équipe de l’Institut de technologie Technion-Israël à Haïfa a réuni une combinaison de cardiomyocytes et de cellules endothéliales produites à partir de cellules souches embryonnaires humaines avec des fibroblastes isolés à partir d’embryons de souris pour produire des tissus hautement vascularisés. Ils ont utilisé une éponge de polymère biodégradable comme échafaudage tridimensionnel pour le tissu cardiaque.

L’équipe était composée de Shulamit Levenberg, chercheur en génie biomédical et tissulaire; Lior Gepstein, professeur de physiologie; et collègues.

À l’avenir, l’équipe examinera la possibilité d’implanter le tissu cardiaque artificiel chez un patient avec ses vaisseaux sanguins pour favoriser la connexion au système circulatoire.

Ce travail peut fournir un outil puissant pour évaluer les interactions entre les différentes cellules au cours du développement cardiaque embryonnaire et peut également être utilisé comme un modèle tridimensionnel in vitro de tissu cardiaque humain pour des études physiopathologiques et pharmacologiques.

La technique vise à aider éventuellement les patients qui souffrent d’insuffisance cardiaque causée par une insuffisance cardiaque et un dysfonctionnement ventriculaire. Parce que la construction d’organes synthétiques est encore loin, les chercheurs israéliens croient que la réparation des tissus endommagés passera en premier.

“ Dans notre travail, ” dit le Dr Levenberg, &#x0201c, nous avons montré l’importance des cellules endothéliales qui induisent la différenciation des cellules cardiaques dérivées des cellules souches et leur organisation en tant que tissu et favorisent leur multiplication. Il est important de créer du tissu cardiaque avec toutes les cellules qui les composent. Dans ce cas, ce sont les cellules endothéliales, les cellules cardiaques et les cellules qui supportent les vaisseaux sanguins. ”

Le principal problème en médecine régénérative cardiovasculaire a été le manque de sources pour le tissu cardiaque humain. Mais en établissant un modèle unique de différenciation des cardiomyocytes à partir de lignées de cellules souches embryonnaires humaines, les cellules souches peuvent être propagées à l’état indifférencié et cajolées pour se différencier en divers types de cellules, y compris les cardiomyocytes avec les propriétés fonctionnelles typiques des tissus cardiaques humains. .

L’équipe a récemment montré que les cardiomyocytes générés peuvent s’intégrer avec le tissu cardiaque préexistant à la fois in vitro et in vivo en générant un stimulateur biologique unique.